Archives pour avril, 2009

africa n°1

DEBAT : SORTIE DE CRISE 2010 ?

le Journal des auditeurs

Avec la journaliste Anne Dissez, la crise financière et ses conséquences sur l’Afrique et les Africains est décryptée avec l’invité du jour : Dr. Yves Ekoué Amaïzo, Directeur du groupe de réflexion, d’action et d’influence  “Afrology” et consultant international.

Les auditeurs d’Africa numéro 1 sont invités à poser des questions en direct. Le thème du débat demeure une vraie interrogation.

  • Faut-il croire les pronostics des grandes institutions internationales qui prévoient une sortie de crise en 2010 pour les pays riches, principaux responsables de la crise Plus >
afrik-eco

L’Afrique doit-elle s’endetter pour faire face à la crise mondiale ?

Au lendemain du sommet du G20 de Londres qui a décidé d’accroître les capacités de prêts du Fonds monétaire international (FMI), les Africains s’interrogent sur les risques d’un endettement pour faire face à la crise. A la veille de l’assemblée du printemps des institutions de Bretton Woods qui ce week-end, à Washington, des ministres des Finances des pays à faible revenu se sont réunis dans la capitale américaine pour réfléchir sur la question. (suite…)

NIGERIA : Crédibilité et risques en suspens

Le Nigéria, Etat fédéral avec un régime présidentiel, n’a pas été invité au G20 du 2 avril 2009. D’aucuns disent qu’avec l’activisme hors pair de l’ex-Président Olusegun Obasanjo, lequel est resté, au pouvoir entre mai 1999 et mai 2007, cela n’aurait pas été possible. La santé vacillante de l’actuel Président Umaru Yar’Adua y est certainement pour quelque chose. (suite…)

rfi building

L’Afrique doit-elle se tourner vers l’Asie ?

Emission: le débat du jour

Une émission présentée par Jean-François Cadet, avec la collaboration de Véronique Durand.

Invités:

  • Yves Ekoué Amaizo, économiste, directeur du groupe de réflexion Afrology.
  • Théophile Obenga, historien et linguiste, directeur du département d’études des civilisations africaines à l’université de San Fransisco, auteur Appel à la jeunesse africaine. Ed Ccinia.

http://media.blubrry.com/yeamaizo/p/amaizo.free.fr/podcasts/YEA/le_debat_du_jour_20080408_1716.mp3
Afrology.com

Le financement du commerce gelé

Dr. Yves Ekoué Amaïzo

Directeur du groupe de réflexion, d’action, l’influence « Afrology »

Est-ce parce que le G8, lors du sommet de Gleenagles en 2005, n’a pas réussi à tenir ses promesses que le format du G20 a été adopté en 2009 ? Peut-être ! Entretemps la désillusion s’est graduellement installée. Il fallait restaurer la confiance. Merci à Barack Obama, il n’était pas à Gleenagles. (suite…)

G20 de Londres - Photo Pres Gobierno Espana

Le G20 et les dirigeants africain : Les conséquences en différé

Le format du G20 n’a pas été changé [1]. On a évité soigneusement de parler de la cause et donc des véritables responsables de la crise financière afin de leur demander de payer plus que les autres. Malheureusement, l’Afrique sera encore invitée pour la prochaine réunion prévue à New York en septembre comme un invité de seconde zone. Le succès est relatif si l’amélioration effective du bien-être et du pouvoir d’achat des populations africaines est prise comme référence. S’il s’agit de faire des annonces, oui, le G20 est un succès. Mais les décisions sur les paradis fiscaux pourraient avoir Plus >

megaphone

Le coup de gueule d’ Yves Ekoué Amaïzo

Accepter d’écouter l’Afrique dans sa diversité

«La place réservée par les pays riches aux pays pauvres, à l’Afrique en particulier, se résume régulièrement à celle d’un espace périphérique où l’Afrique ne sert que de variable d’ajustement. L’idéal serait que l’Afrique pousse à changer le format du G20 en exigeant que la participation des uns et des autres repose sur des critères de représentation géographique et démographique, et de poids économique.

L’Afrique qui n’est ni fautive ni responsable de la crise financière, subit en retour une crise économique et sociale qui lui coûte plus de 2 % Plus >

lafrique-au-secours-de-lafrique

Note de lecture : L’Afrique au secours de l’Afrique

Note de lecture du livre de Sanou Mbaye

Dr. Yves Ekoué Amaïzo

Directeur du groupe de réflexion, d’action, l’influence « Afrology »

Qui peut s’opposer à la démarche de Sanou Mbaye, un panafricain convaincu qui décide d’offrir son expérience et ses nobles idées à la postérité. En effet, puisque l’Afrique des décideurs semble refuser d’intégrer tous ceux qui ne sont pas issus du moule commun formaté dans le consensus des Occidentaux, alors des ouvrages comme ceux de Sanou Mbaye vont continuer à réveiller les consciences. Adhérer à la loi du silence, voire parfois travailler pour les intérêts Plus >

Haut de page