Au-delà d’une identité africaine revendiquée, l’Algérie de 2009 tente de faire oublier un désert physique qui est rendu responsable de la faiblesse des échanges avec le sud du continent, tant aux plans culturel, économique, social que religieux. Cette parcelle d’Afrique du Nord, intégrant Maghreb et Mashriq, séparant ou reliant l’Afrique subsaharienne au reste du monde, ne joue pas encore pleinement sa fonction de passerelle civilisationnelle. Comme l’histoire des Kamites ne se limite pas à celle des Noirs, l’Algérie se doit de purger les blessures du passé avec l’Afrique dite “noire” Plus >