Archives pour janvier, 2010

TALK---YVES-EKOUE-AMAIZO---Togo

Crise financière et l’Afrique : quelles sont les alternatives ?

La Coalition pour le Dialogue sur l’Afrique (CoDA) propose à la société civile de partager les idées novatrices sur les alternatives possibles pour l’Afrique suite à la crise financière de 2008. Il a été demandé à l’expert financier Dr Yves Ekoué AMAÏZO de rappeler l’Etat des lieux et faire des propositions qui pourront demain devenir des réponses pour l’Afrique. Plus de 42 journalistes dont CNN, Africa 24 Jeune Afrique, El Wattan, etc. étaient présents pour couvrir l’évènement qui s’est tenu à Tunis, Tunisie avec la participation de nombreux décideurs africains dont ceux de la Banque Plus >

neoliberalism

Towards New Developmentalism : Market as Means rather than Master

Edited by Shahrukh Rafi Khan and Jens Christiansen Publisher : Routledge (http://www.routledgeeconomics.com/books/Towards-New-Developmentalism-isbn9780415779845) $US 145 NEW BOOK (available as of 1st August 2010) About the Book

Neo-liberalism has dominated academic debates and policy choices concerning economic development since the early 1980s. Although this approach has been vigorously critiqued from different perspectives, these critiques have not coalesced into a recognizable alternative in the development economics literature. The main objective of this book is to formulate and name an Plus >

Les Africains doivent reconsiderer leurs comportements

QUELLE AFRIQUE POUR 2010-2019 : La banalisation de l’indifférence ?

La Conférence de Copenhague a donné des résultats plus que décevants pour l’Afrique. Cela n’a rien d’étonnant puisque les priorités données par les dirigeants africains eux-mêmes à ce dossier au cours des deux dernières décennies ne souffrent d’aucune réalité tangible. L’énergie solaire, les énergies renouvelables, la protection de l’écosystème forestier, les politiques de recyclage des déchets, la lutte contre les déchets toxiques, etc. n’ont pas été des priorités dans les arbitrages budgétaires des Etats africains. Toutefois, les dirigeants africains se sont donné le mot pour parler d’une Plus >

Haut de page