Frédéric Korsaga

«La maison BAD est bien gouvernée… Sans intégration de l’espace économique africain, il n’y aura pas d’accroissement significatif des échanges intra-régionaux »

Question : Comment qualifiez-vous les relations entre les pays que vous représentez et le Groupe de la BAD ?

Réponse : La circonscription que nous formons et à la tête de laquelle je me trouve en tant qu’administrateur, a de bonnes raisons d’entretenir de solides relations avec le Groupe de la BAD. Neuf pays y ont placé leur confiance et sont ainsi représentés au sein du Conseil d’administration de la Banque.

Les Plus >