COMMUNIQUE DU 23 Février 2010

Le vent de liberté qui souffle dans les pays arabes ne manquera pas d’atteindre le Togo en son temps. La liberté, l’autodétermination et la démocratie passent par la vérité des urnes. Heureusement, comme la partie du peuple togolais qui est à l’extérieur peut s’exprimer librement, elle met en évidence les contradictions entre la « vérité » dite par le Gouvernement et la « vérité des faits ». Surtout lorsque la vérité des « comptes » n’est pas au rendez-vous.

1. RAPATRIER LA DIASPORA BLOQUEE EN LIBYE

Comme le Président Faure Gnassingbé et son Premier Ministre Plus >