Le Journal des Auditeurs du Mercredi 04 Mai 2011, animé par Eugénie Diecky sur Africa N°1

POUR EN PARLER :

Pr Yves EKOUE AMAÏZO, consultant international, Expert auprès de l’UA, depuis Vienne

Me Malick DIAKHITE, avocat au barreau de Conakry, analyste politique

AFRIQUE / LIBYE : Chaque jour, l’OTAN bombarde des sites sensibles et fait des victimes dites collatérales : l’AFRIQUE se tait et cela frise l’insulte. Pourquoi ce silence ? Est-ce par peur que les autres chefs d’Etat se taisent ?

  • Les dernières attaques de l’OTAN sur la Libye sont de plus en plus précises : Kadhafi serait-il visé personnellement, alors qu’il préconise des négociations pour sortir de la crise ?
  • Si la Libye de KADHAFI est une dictature, particulièrement du point de vue privation de la liberté d’expression et de contestation, peut-on lui reprocher le fait qu’il s’efforce depuis toujours de redistribuer la manne pétrolière aux plus basses couches de la population ? De cela, personne n’en parle. Pourquoi ?
  • Quelle est la position de la population libyenne sur le leadership de KADHAFI ? Les pays du Nord seraient-ils en passe de faire mainmise sur toutes les affaires du monde ?
  • Pourquoi les Africains eux-mêmes (intellectuels de premier plan, société civile, etc.) ne se lèvent-ils pas pour refuser toutes les oppressions dont ils sont victimes ?
  • La dictature en Corée du Nord ou au Venezuela est critiquée par l’Amérique et l’Europe mais jamais une initiative d’opération militaire n’a été envisagée contre ces pays. Pourquoi deux poids deux mesures, quand il s’agit de l’Afrique ?
  • Tenter d’assassiner un président africain aux affaires, n’est-ce pas violer indirectement la Convention de Genève qui traite de la guerre ?
  • Quelle devrait être la position des Africains face aux événements en cours sur le Continent ?

AFRIQUE / SUISSE : Le gel des avoirs des chefs d’Etat africains serait-il une nouvelle arme ? les millions de MOUBARAK, BEN ALI et même KADHAFI bloqués par la Suisse profiteront-ils un jour aux populations de ces pays ?

  • La Suisse d’annoncer formellement le gel des avoirs des anciens chefs d’Etat MOUBARAK et BEN ALI ; même les biens de Mouammar KADHAFI qui est encore aux affaires sont gelés. Comment interpréter ces mesures ?
  • Les banques occidentales voient régulièrement arriver des montants faramineux placés au nom des autorités africaines, asiatiques et sud-américaines : pourquoi des mesures préventives ne sont-elles pas prises en temps opportun, sans attendre que ces dernières soient en situation délicate ?
  • Les pays récupèrent-ils toujours les fonds ainsi bloqués, intégralement ou avec des retenues qui rendent risibles les rétrocessions ?
  • L’Afrique a-t-elle des outils pour protéger les avoirs de ses Etats de prendre le chemin des comptes cryptés en Suisse ou ailleurs dans des paradis fiscaux ?

GUINEE : Bruxelles accorde une aide de plusieurs millions d’euros à ce pays : une récompense pour la bonne organisation de l’élection présidentielle ? A quelles priorités va-t-on affecter ces millions ?

  • La Guinée recevra dans quelques jours la visite d’une haute autorité de la Commission européenne qui vient concrétiser un don de plusieurs millions d’euros au titre de « récompense » pour la bonne organisation de la dernière élection présidentielle ?
  • Ce genre de « dons » n’est pas pour infantiliser les pays africains et les lier vis-à-vis des donateurs (qui ne sont jamais désintéressés) ?
  • Etant donné l’effectivité de cet apport en argent frais pour la Guinée, à quelles priorités l’Etat devrait-il le destiner ?
  • Le gouvernement CONDE est largement critiqué de l’intérieur pour ses positions rigides qui sont sans rappeler les méthodes des dictateurs passés. Peut-on dire que l’état de grâce n’a pas duré longtemps ?
Share