L’hypocrisie du gouvernement togolais atteint son paroxysme dès lors que les conflits sont frontaux entre des catégories sociales qui ne sont pas forcément conscientes de faire de la politique lorsqu’elles portent leurs revendications avec détermination et dans la durée.

L’hypocrisie de l’attelage RPT/AGO ne fait pas avancer le Togo au plan des droits humains car la preuve est de plus en plus donnée qu’il s’agit d’un pouvoir politique qui offre en guise de dialogue social depuis des décennies, une culture de répression et de brutalité pour solutionner les problèmes des citoyens. Les Plus >