Questions sur l’actualité du 4 octobre 2011

Le Président palestinien, Mahmoud Abbas, a officiellement demandé le 23 septembre 2011 à l’ONU (New York) une reconnaissance officielle internationale de la Palestine pour devenir le 194e Etat indépendant.

Les Etats-Unis, l’Union européenne dont la France et ses satellites africains étaient contre. 118 Etats ont reconnu la Palestine.

La France, très ambivalente a proposé un « statut intermédiaire d’Etat observateur ». Un manque de vision qui rappelle François Mitterand, ex-Président français, qui n’a pas saisi la soif de liberté des pays de l’Europe de l’Est et n’a pas vu venir la destruction du mur de Berlin.

L’Afrique du Sud s’est démarquée du Gabon et du Nigeria en soutenant, voire encourageant, cette initiative pour l’autodétermination des Palestiniens. L’Union africaine a toujours soutenu la cause palestinienne. Mais certains Etats africains, se cachent trop souvent derrière le « consensus mou » de l’UA puis s’aligne systématiquement sur les pays qui s’opposent dans les faits à l’autodétermination des Palestiniens. Alors que l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Gabon avait voté les résolutions de l’ONU légitimant l’ingérence occidentale en Côte d’Ivoire et en Libye, cette fois-ci Jacob Zuma ne s’est pas fait roulé dans la farine.

Les négociations sans fin entre Israéliens et Palestiniens prennent en otage une nation entière en la privant de son droit légitime à exister. Mais qu’est-ce qui bloque exactement ? Rien ! Les Palestiniens et la majorité des pays arabes, après avoir longtemps refusé, acceptent Israël comme un Etat indépendant dont il faut garantir la sécurité. La balle est donc bien dans le camp d’Israël qui refusent les  frontières de 1967, empiétant ainsi sur le territoire des Palestiniens. On ne peut éternellement bloquer la création de la Palestine pour quelques km2 supplémentaires de terrain sur une terre palestinienne.

L’Union européenne et plus particulièrement l’Allemagne et L’Autriche, premiers responsables de la Shoah, devrait jouer un rôle plus actif dans ce dossier. Car si on avait crée l’Etat d’Israël en 1945 en Europe en guise de réparation partielle du génocide des juifs, des gitans et des noirs dans les camps de concentration, L’Etat palestinien aurait déjà été créé.

Mahmoud Abbas a suggéré 12 mois de négociations directes dès d’octobre. Les pays africains qui se sont alignés sur les pays riches doivent faire preuve de solidarité en s’alignant sur la position de l’UA et de Jacob Zuma qui sauvent l’honneur du Peuples africains solidaires de la cause des opprimés.

Il faut donc deux Etats qui co-existent pacifiquement. L’accès à l’eau est un problème commun à Israël et la Palestine. Pourquoi ne pas protéger ensemble les nappes phréatiques et organiser l’eau en marginalisant les extrémistes des deux bords ? Un projet commun autour de l’eau, n’est-ce pas le début de la paix ? YEA.

Ecouter la “Question sur l’actualité du Jour” sur Africa N°1 dans l’émission “La Grande Matinale” d’Eugénie DIECKY du lundi au vendredi à 6h33, 7h33 et 8h33.

Pièces Jointes

Création de l'Etat Palestinien : des Etats africains « alignés » disent non
Titre: Création de l'Etat Palestinien : des Etats africains « alignés » disent non (69 clics)
Légende:
Description :
Nom du fichier: africa1-4oct2011-creation-etat-palestinien.pdf
Taille: 344 kB

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

Share