Questions sur l’actualité du 24 Janvier 2012

Les deux principales autres agences de notation Moody’s et Fitch n’ont pas dégradé les Etats-Unis et la France pour le moment. Précisons qu’il n’y a plus que 14 pays sur 137 qui bénéficient de la notation AAA avec l’agence de notation Standard et Poor’s.

Il faut citer Le Royaume Uni, le Danemark,  la Norvège, la Suède, la Suisse et le Liechtenstein qui ne sont pas membres de l’Eurozone où on ne trouve plus que l’Allemagne, le Luxembourg et la Finlande.

A croire que ne pas être membre de l’Eurozone n’est pas aussi mauvais qu’une certaine presse le prétend. Le sentiment d’isolationnisme de la Grande Bretagne est une vue de l’esprit dans ce contexte.

Le paradoxe de la perte du triple A de plusieurs pays européens est que l’Afrique subsaharienne et l’Afrique du Sud en particulier commerce principalement avec l’Union européenne. Plus de 30 % des exportations sud-africaines se dirigent vers l’UE et l’affaiblissement de la demande européenne et le fait que l’Afrique du sud est très intégrée à l’économie mondiale pourraient avoir des effets négatifs sur l’Afrique du sud et en retour sur un certain nombre de pays de la zone, voire de l’Afrique.

Standard et Poor’s notait l’Afrique du Sud à BB+ avant de reconsidérer sa position et dégrader ce pays en novembre 2011. Une autre agence de notation « Fitch » a reconsidéré sa position sur l’Afrique du sud en faisant passer sa notation de « stable » à « négative ». Cette agence justifie la dégradation de la note de l’Afrique du sud par le fait que la croissance du PIB du pays a été en moyenne de 2,7 % au cours des cinq dernières années, comparativement à une moyenne des pays notés « BBB » qui eux ont évolué autour de 3 %.

Par ailleurs, le fossé se creuse entre ces pays notés BBB et l’Afrique du Sud au niveau du PIB par habitant. C’est-à-dire que l’Afrique du sud ne réussit pas à améliorer globalement la situation de la population, ce en comparaison avec les économies similaires classées BBB. On parle de chômage autour de 25 % avec près de 40 % dans la population noire et une croissance économique qui ne pourra pas atteindre les 4 % en 2012.

Une autre agence de notation Moody’s met l’accent plus sur les facteurs politiques pour expliquer une dégradation de la note de stable à négative. Trop de factions au sein de l’ANC, ce qui impacte l’Administration et ne permet pas une lisibilité à moyen terme de la politique de Jacob Zuma.

A cela, il faut rajouter que la réélection de Jacob Zuma à la tête de l’ANC ne sera pas automatique compte tenu des critiques et des concurrents aiguisant leurs couteaux et fourchettes.

En réalité, c’est le spectre d’une possible nationalisation proposée par Julius Malema, le dirigeant des Jeunes de l’ANC fraichement suspendu pour 5 ans, qui a laissé les investisseurs perplexes. Des réformes des structures s’imposent donc. Mais lesquelles ? Elles doivent profiter à qui ? Aux investisseurs blancs propriétaires de 80 % des terres ou alors aux Noirs avec des formes innovantes de l’association au capital ? Jacob Zuma n’a pas encore soulevé le problème et donc ne peut trancher. YEA.

Ecouter la “Question sur l’actualité du Jour” sur Africa N°1 dans l’émission “La Grande Matinale” d’Eugénie DIECKY du lundi au vendredi à 6h33, 7h33 et 8h33.

Pièces Jointes

Perdre le triple A en Union européenne, c’est passer en notation négative en Afrique du sud
Titre: Perdre le triple A en Union européenne, c’est passer en notation négative en Afrique du sud (68 clics)
Légende:
Description :
Nom du fichier: africa1-24jan2012-perdre-le-triple-a-en-eu-c-est-passer-en-notation.pdf
Taille: 136 kB

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

Share