Questions sur l’actualité du 13 Mars 2012

Quel paradoxe en Libye suite à l’intervention directe de l’OTAN et des pays alliés à la France ? Le silence de ces pays va-t’en guerre laisse nombre d’observateurs perplexes.

Une partie des Libyens à l’est du pays mettent en pratique le concept de fédération que feu Mouammar Kadhafi appelait de ses vœux pour l’Afrique.

Les Etats-Unis d’Afrique risquent d’accoucher des Etats-Fédérés de Libye. La Cyrénaïque sous la direction de Cheikh Ahmed Zoubaïr al-Sénoussi ne serait que le début d’un processus. Alors les appels à l’unité libyenne de Moustapha Abdeljalil, Président réélu récemment du Conseil national de transition (CNT), pourraient ne pas se concrétiser rapidement.

Il y a donc comme un vent de défiance envers le CNT. Lorsque le Président Abdeljalil menace des « insurgés » séparatistes de recourir à la force pour bloquer l’autonomie de la région et du pays le 7 mars 2012 à Misrata, il n’a pas précisé avec quelle force. Les forces de l’OTAN et de la France ou de la Grande Bretagne qui restent sérieusement silencieuses ?

Les forces du CNT qui semble-t-il ne peuvent faire la loi en dehors de leur périmètre qu’est Tripoli. Les Chefs de tribus et de milices règnent en maîtres dans leur région respective. L’essentiel du pétrole libyen se trouve justement dans cette région Est. Alors, un coup des pays étrangers qui ne cherchaient qu’à accéder à ce pétrole libyen face aux échecs en Irak et en Afghanistan ?

Les critiques sont multiples à l’encontre du Conseil national de Transition qui apparaît aux yeux des Libyens comme une structure qui a oublié d’organiser une représentation équitable des peuples de Libye au sein du CNT. Mais c’est le manque de transparence auquel il faut ajouter le côté gauche et peu diplomate de Président Abdeljalil qui conduisent de nombreux libyens tentés par une forme d’indépendance dans le fédéralisme à penser que le CNT travaille en fait d’abord pour les intérêts étrangers, ceux qui l’ont aidé à prendre le pouvoir. Alors prendre le pouvoir n’est pas assoir son pouvoir.

Est-ce qu’en tentant de mieux répartir les sièges notamment pour la région Est et la région Sud et notamment en réintégrant les Noirs de Libye dans le processus décisionnel, les séparatistes reviendront sur leur décision ? Rien n’est moins sûr ! Mais, il n’est pas aussi impossible que dans un jeu subtil, ce soit dans l’intérêt des pays membres de l’OTAN de voir cette séparation s’opérer. Cela permet de traiter directement avec les régions contrôlant le pétrole tout en s’affranchissant des décisions laborieuses du CNT.

Alors la Charte nationale à peine annoncée par Moustapha Abdeljalil, à Misrata le 7 mars 2012 pourrait être revue en profondeur car en l’état actuel, celle-ci ne peut servir de soubassement à la rédaction d’une Constitution où la Libye serait une et indivisible. Mais, il n’y a pas que les pays de l’OTAN qui sont intéressés par les richesses hydrocarbures de la Libye. Les pays du Golfe et certains comme le Qatar ou même la Turquie devenus des alliés objectifs des Etats-Unis pourraient voir leur rôle s’intensifier. Alors la révolution dopée par l’Occident, après avoir outrepassé de loin les recommandations de la résolution des Nations Unies, pourrait ouvrir la voie à une pagaille comme seuls savent le créer les pays adeptes des guerres d’ingérence à des fins bien éloignées de l’amélioration du bien-être des peuples. Il est vrai qu’il fallait refonder la liberté en Libye.

Mais la méthode utilisée ne semble pas pour le moment donner des résultats probants. Il suffit d’interroger les habitants de Benghazi pour se rendre compte de la frustration et d’un esprit de vengeance qui pourraient se traduire par un chantage à la sécession dans le cadre d’un fédéralisme. Comment croire que le calendrier de l’élection d’une Assemblée constituante pourra avoir lieu dans des conditions de sécessions, ce au mois de juin 2012 ? YEA.

Ecouter la “Question sur l’actualité du Jour” sur Africa N°1 dans l’émission “La Grande Matinale” d’Eugénie DIECKY du lundi au vendredi à 6h33, 7h33 et 8h33.

Pièces Jointes

La Cyrénaïque, un Etat fédéré de Libye ?
Titre: La Cyrénaïque, un Etat fédéré de Libye ? (67 clics)
Légende:
Description : Questions sur l’actualité du 13 mars 2012
Nom du fichier: africa1-13mars2012-la-cyrenaique-libye.pdf
Taille: 136 kB

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

Share