Questions sur l’actualité du 28 Mars 2012

Les Ivoiriens de la ville d’Abengourou à 30 km de la frontière ghanéenne affirment que tout leur cacao est vendu dans la ville ghanéenne de Osseikro. Aussi, cela fait sauter la taxe qui aurait dû revenir à l’Etat ivoirien et avec le différentiel, les paysans ne peuvent que se réjouir. Alors quand on parle de ne plus faire la contrebande de cacao, ils vous répondent que vous ne comprenez rien à l’économie africaine.  Non seulement, le cacao profitera encore longtemps de ce circuit, mais le différentiel de prix attire d’autres produits comme les Plus >