Questions sur l’actualité du 15 Mai 2012

Qu’est-ce qu’il y a de commun entre Salif Keita, un chanteur malien né en 1949 et Yellowman, un chanteur jamaïcain né en 1959 ? Outre le fait d’être de grands chanteurs, ils sont atteints d’albinisme.

Il s’agit d’une maladie génétique et héréditaire qui se caractérise par un déficit ou une absence totale de de production de mélanine pour les humains au niveau du nerf optique dans l’iris, de l’épiderme, des poils, des cheveux. L’albinisme peut être partiel notamment sous la forme de l’albinisme oculaire tout particulièrement chez les hommes. L’albinisme total appelé « albinisme oculo-cutané » touche invariablement les femmes et les hommes.

Dès lors que la mélanine est absente (ou presque totale), les yeux sont rouges ou violacés (ou prennent des couleurs clairs comme bleu clair, orange clair ou incolore. C’est donc une quantité de mélanine faible qui conduit à une vision déficiente. Si la peau des albinos n’est pas protégée du soleil, l’exposition conduit rapidement à des maladies de la peau comme des kératoses et des cancers de la peau.

L’albinisme se retrouve partout dans le monde sous toutes ses formes. Des cas sont rapportés au Panama, aux Etats-Unis dans la population des Afro-Américains, au Niger et au Japon.  On recense environ un cas pour 20.000 naissances au plan mondial. La forme « oculo-cutanée » est la plus répandue dans le monde. On trouve en moyenne plus d’albinisme en Afrique et en Amérique latine. La transmission de la maladie suppose qu’il y a un gène déficient chez le père et la mère pour que survienne l’albinisme.

Si l’un seulement des parents est porteur du gène déficient, alors l’enfant sera porteur du gène mais ne sera pas atteint d’albinisme.

Comment alors une telle maladie qui devrait faire l’objet d’une attention particulière partout dans le monde et plus particulièrement en Afrique devient une plaie et un scandale en Afrique.

Les albinos sont régulièrement assassinés en Afrique du fait de l’ignorance, de croyances fausses liées souvent à des pratiques ésotériques. A la source, il s’agit souvent de régler un problème bassement matériel par la magie. Le sorcier, sur la base de traditions falsifiées, déviées et avide d’argent, suggère des solutions qui passent pas la fabrication de potions « magiques » qui font appel à un organe d’un albinos. La rareté, la bêtise et l’incrédulité conjugués permettent à certains de croire à l’émergence de pouvoirs mystiques qu’auraient certaines parties du corps d’un albinos. Les « on dit » rapportent avec « certitude » que les Albinos ne meurent pas mais disparaissent et que cette faculté peut être « récupérée » pour produire des effets magiques allant jusqu’à la capacité d’un transfert de pouvoir magique pour disparaître face à ses responsabilités. Sans aucune preuve, pour certains, les yeux rouges permettent de voir dans le noir et dans l’invisible…

Il devient urgent de « récupérer » à tous prix et en dehors de toute rationalité, ce pouvoir en commettant un meurtre sur ces personnes malades.

Mais la société africaine n’est-elle pas coupable de ses propres turpitudes et de sa lâcheté face à l’argent facile. Certainement ! YEA.

Ecouter la “Question sur l’actualité du Jour” sur Africa N°1 dans l’émission “La Grande Matinale” d’Eugénie DIECKY du lundi au vendredi à 6h33, 7h33 et 8h33.

Pièces Jointes

Albinisme, une maladie de la déficience de mélanine
Titre: Albinisme, une maladie de la déficience de mélanine (114 clics)
Légende:
Description : Questions sur l’actualité du 15 mai 2012
Nom du fichier: africa1-15mai2012-albinisme-une-maladie.pdf
Taille: 136 kB

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

Share