COMMUNIQUÉ DU 5 MAI 2013

Faure Gnassingbé est un animal blessé et donc dangereux pour le peuple togolais, et peut-être pour lui-même s’il ne démissionne pas à temps.

La raison est simple : les journalistes togolais, de plus en plus professionnels, ont compris que seules la transparence et l’exposition des hypocrisies et des brutalités abjectes du système de Faure Gnassingbé et de sa clientèle du parti RPT/UNIR, contribuent à l’avènement de la démocratie au Togo. De plus en plus soutenus par l’Union des Forces du Changement (UFC) de Gilchrist Olympio, Faure Gnassingbé et ses alliés croient Plus >