Depuis la crise financière 2007/8, les agences de notation financière ont perdu de leur “superbe”. Leur rôle dans la diffusion d’information fausse sur la superstructure Enron, ou la dissimulation d’information sur la qualité des produits financiers et de certaines sociétés lors de la crise des ‘subprimes’ n’est définitivement pas une histoire ancienne. Les agences de notation financière concernées sont toutes américaines. Voici qu’une agence chinoise commence à témoigner d’une crédibilité nouvelle et de moins de laxisme dans les attributions des notations financières. A côté de la régulation Plus >