CVU-Togo-Diaspora-logo42.jpgANALYSE du 8 JUILLET 2014

QUESTIONNAIRE EN SOUTIEN A LA CONFERENCE DU CONSEIL MONDIAL DE LA DIASPORA TOGOLAISE, Lille 12-13 juillet 2014 (www.cmdtogo.org - contact@cmdtogo.org)

Après avoir ignoré la Diaspora Togolaise durant des décennies, voici que le Gouvernement de Faure Gnassingbé multiplie les actions dans sa direction depuis quelques mois, avec l’objectif clairement affiché de récupérer politiquement toutes initiatives de la Diaspora. Toutes, non car il existe bien une différence entre la Diaspora alignée et la Diaspora indépendante, cette dernière représentant la majorité silencieuse. Aussi, sans vouloir aller dans le sens d’une « véritable  reconnaissance » des structures de la Diaspora indépendante, il est question pour le pouvoir de Faure Gnassingbé de tromper la vigilance de certains en les attirant un par un, avec tout ce qui ressemble à du « matérialisme », ce qui éloigne de nombreuses personnes de la Diaspora des principes du « vivre en harmonie ».

Après Assises de la Diaspora, le Gouvernement organise à Lomé du 21 au 27 juillet prochains « La grande semaine de la Diaspora togolaise ». Malgré l’objectif pompeusement affiché : « de permettre de développer une synergie d’action entre les organisations, les associations, les ONG et l’ensemble des réseaux qui fédèrent les Togolais vivant à l’étranger », rien ne semble indiquer à ce jour, à travers les éléments de sa préparation qu’il puisse en sortir que quoi que ce soit qui témoigne d’une volonté du Gouvernement d’écouter la partie des Togolais et Togolaises qui sont indépendants. Aussi, le Gouvernement tente d’extraire du Conseil Mondiale de la Diaspora certains éléments pour faire son jeu.  Malgré quelques défections, de nombreuses personnalités ont choisi de rester fidèle aux principes et idéaux fondés la transparence, la démocratie et le vivre en harmonie. Le Togo, bien commun de tous ne peut se résumer à un Togo, bien commun de ceux qui sont au pouvoir. Aussi, l’initiative du Gouvernement vers la Diaspora est une opération de recrutement dans le giron du pouvoir et moins pour aider à l’organisation d’une organisation indépendante et responsable de la Diaspora togolaise. Personne ne doit donc être dupe de ce jeu subtile du Gouvernement basé sur quelques contrats que financent certaines organisations des Nations Unies ou de l’Union européenne. Il s’agit là, assurément, d’une opération de communication savamment orchestrée par le pouvoir destinée à lui permettre de redorer son image auprès de la communauté internationale.

Préalablement à cette initiative, Le Conseil Mondial de La Diaspora Togolaise (CMDT), organisation reconnue jusqu’ici, comme une authentique représentation de la Diaspora Togolaise, tiendra  son Congrès à Lille le 12-13 juillet 2014 prochain. Le Gouvernement est invité pour venir annoncer la liste des actions qu’il a fait pour la Diaspora et de s’expliquer pourquoi, jusqu’à ce jour, il refuse de recenser et d’accorder le droit de vote à la Diaspora togolaise.

La question centrale de la « véritable reconnaissance » de la Diaspora togolaise indépendante sera posée et sera au cœur des débats. Mais les débats vont poser deux problèmes :

L’engagement de Togolais et Togolaises de la Diaspora qui oublie souvent d’acquitter leur cotisation de 1 euro par semaine, soit 52 euros par an, ce qui leur donne le droit de vote ;

La participation des Togolais et Togolaises de la Diaspora dans les différents vote afin d’offrir encore plus de légitimité au CMDT, dans son combat de tous les jours pour le mieux-être de la Diaspora togolaise. Faut-il rappeler que la plupart des partis politiques, à commencer par celui qui est au pouvoir – le RPT/UNIR – ont une conception de la démocratie qui exclue souvent la transparence, la vérité des urnes et donc le droit des Togolais et Togolaises à choisir leur destin commun ?

Pourtant il s’agit là du fondement de toute organisation pérenne d’une collectivité et de la société. L’oublier comme le fait Faure Gnassingbé, est un signe qui pourrait demain témoigner de lendemains difficiles au Togo.

Le CVU-Togo-Diaspora, animé par un état d’esprit positif et soucieux de faire avancer le débat, suggère à l’ensemble des Togolais et Togolaises de répondre aux quelques questions et d’envoyer les résultats tant au info@cmdtogo.org qu’au info.cvu-togo-diaspora.org) analyse afin de nourrir les actions futures.

Le Gouvernement togolais est invité répondre lui-même à ces questions et à distribuer ce questionnaire à tous ceux qui ne pourront pas participer, car ayant peur des représailles indirectes de ce Gouvernement. Il s’agit de répondre à quelques questions (en pièces jointes) pour que la voix de la Diaspora togolaise compte…

8 juillet 2014

Dr Yves Ekoué AMAÏZO

Coordonnateur général

François Fabregat

Directeur de la Communication


Pièce jointe

Répondre aux quelques questions et envoyer les résultats tant au info@cmdtogo.org qu’au info.cvu-togo-diaspora.org
Titre: QUESTIONNAIRE EN SOUTIEN A LA CONFERENCE DU CONSEIL MONDIAL DE LA DIASPORA TOGOLAISE, Lille 12-13 juillet 2014 (78 clics)
Légende: Répondre aux quelques questions et envoyer les résultats tant au info@cmdtogo.org qu’au info.cvu-togo-diaspora.org
Description :
Nom du fichier: questionnaire-en-soutien-a-la-conference-du-conseil-mondial-de-la-diaspora-togolaise-lille-12-13-juillet-2014.pdf
Taille: 299 kB

Le modèle indiqué n'existe pas. Utilisation du modèle par défaut.

Share