le President namibien sortant Hifikepunye PohambaEMISSION BBC AFRIQUE

www.bbc.com/afrique

Mardi 3 mars 2015

  • Journaliste : Mr Hervé, Journaliste

Emission : Le Journal de l’économie (Matin et Midi).

√  Internet : http://www.bbc.co.uk/afrique/…

√  Contact : info@bbc.co.uk

  • Invité : Dr Yves Ekoué AMAÏZO, Consultant international et Directeur du groupe de réflexion, d’action et d’influence Afrocentricity Think Tank.

Contact : yeamaizo@afrocentricity.info

Thème : PRIX MO IBRAHIM 2014 DECERNE EN 2015 AU PRESIDENT NAMIBIEN SORTANT

Ecouter l’échange radiophonique et lire la contribution écrite.

—————————

PRIX MO IBRAHIM 2014 : A QUOI CELA SERT DE RÉCOMPENSER DES CHEFS D’ETAT AFRICAINS

Dr. Yves Ekoué AMAÏZO

Directeur du Groupe de réflexion, d’action et d’influence Afrocentricity Think Tank

13 février 2015

Aucun Président sortant ou ex-Président en Afrique de l’Ouest, en Afrique du Nord, en Afrique de l’est ni en Afrique centrale n’a été choisi pour le prix Mo Ibrahim 2014 de la bonne gouvernance en Afrique. C’est l’Afrique australe avec le Président namibien sortant, Hifikepunye Pohamba qui a été choisi le 2 mars 2015 alors que cela fait depuis 2011 que le prix n’a pas été décerné. C’est en définitive Salim Ahmed Salim, l’ex-Secrétaire général de l’Organisation de l’Unité africaine et actuel Président du Comité d’attribution du prix Mo Ibrahim, – entouré de personnalités éthiques et reconnues comme telles-, qui a décerné ce prix. 5 millions de dollars des Etats-Unis pour lui-même et éventuellement 5 autres millions pour réaliser des projets de développement… tout ça pour inciter à ne pas conserver le pouvoir… Mais ceux qui conservent le pouvoir utilise ces sommes pour leur « petit-déjeuner »… Donc le prix n’est pas incitatif pour ceux qui sont véritablement concernés.

Au-delà de la bonne gouvernance, c’est la capacité d’un dirigeant africain à organiser sur la durée, la cohésion sociale et la prospérité partagée au service des citoyens de son pays qui a été récompensée. Mais ce Président Pohamba, discret personnage, a choisi de quitter volontairement le pouvoir en respectant la Constitution et la vérité des urnes. Le prochain Président de la Namibie, Hage Geingob déjà élu, prendra fonction en décembre 2015. Combien de Présidents, notamment en zone francophone africaine, font honte à l’Afrique car ne travaillant que pour une minorité clientéliste et moins pour l’intérêt des populations africaines. Les trois anciens présidents qui ont reçu le prix font honneur à l’Afrique et à la démocratie et la création de richesses dans la cohésion sociale. Il s’agit de :

  1. Mr Joaquim Chissano, ex-Président de la Mozambique ; Prix 2007 ;
  2. Mr Festus Gontebanye Mogae, ex-Président du Botswana, Prix 2008 ;
  3. Mr Pedro De Verona Rodrigues Pires, ex-Président du Cap-Vert, Prix 2011 et
  4. Mr Hifikepunye Pohamba, Président du Mozambique sortant, Prix 2014.

Il n’y a pas encore de femmes.

Mais sincèrement, attribuer un prix à un Chef d’Etat qui a fait son travail au lieu de récompenser plus le mérite et la productivité en Afrique, ne fait plus de sens. Mr Mo Ibrahim, binational britannique et soudanais, ayant fait ses millions dans le secteur Telecom, gagnerait à soutenir plus l’industrialisation, la création d’emplois, la productivité et la transformation des matières premières en Afrique… Les chefs d’Etat africains ne se sont pas trop illustrés dans ce secteurs…alors que la pauvreté et les inégalités ont globalement augmentées malgré quelques poches d’amélioration ici et là.

 

Dr Yves Ekoué AMAÏZO

3 Mars 2015

© Afrocentricity Think Tank.

Share