Archives pour novembre, 2017

Macron clin d'oeil FCFA JPEG

MACRON S’EXPLIQUE SUR LE FRANC CFA : Du cosmétique et de la « Communication » !

Lors de son voyage au Burkina-Faso, le 28 novembre 2017 et face à des étudiants présents dans l’amphithéâtre de l’université de Ouagadougou 1 – Professeur Joseph-Ki-Zerbo, le Président français Emmanuel Macron s’est dit, entre autres, « favorable à un changement du « nom » ou à un élargissement du « périmètre » du franc CFA 1 si les États africains le souhaitent 2 ». Nonobstant les critiques, la proposition de la France mérite respect 3.

Mais, nul n’est obligé de croire à ces affirmations surtout que cette monnaie, arrimée à l’Euro, mais garantit par les réserves africaines et contre-garantit Plus >

Réseau de Coordination de la Diaspora Togolaise Indépendante

BALAYER CE QUI EST ILLÉGITIME AU TOGO N’EST PAS ILLÉGAL : La Diaspora togolaise indépendante et plurielle doit être représentée

Réseau de Coordination de la Diaspora Togolaise Indépendante

Réseau de Coordination de la Diaspora Togolaise Indépendante

18 novembre 2017

info@cvu-togo-diaspora.org(qui transmettra)

Depuis le 19 août 2017 et face aux manifestations pacifiques du Peuple togolais au Togo relancées par Tikpi Atchadam, le Président du Parti National Panafricain (PNP), le pouvoir cinquantenaire du système militaro-civil de Faure Gnassingbé a choisi comme stratégie prioritaire la répression ciblée. En effet, avec seulement cinq villes frondeuses au départ du mouvement, ce sont aujourd’hui plus de 40 villes, soit Plus >

CVU-logo-carre

FAURE GNASSINGBÉ : EST-IL INDÉBOULONNABLE ? Le Peuple togolais s’est saisi de la question !

ANALYSE DE CVU-TOGO-DIASPORA DU 06 NOVEMBRE 2017

Sur la base de la Constitution de 1992, il devient de plus en plus évident que l’avenir des Togolaises et des Togolais est lié à une décision de départ pacifique de Faure Gnassingbé, le Président du Togo dont le mandat s’est terminé en 2015. Le temps supplémentaire à la tête de l’exécutif togolais, imposé par les militaires non républicains, les multiples modifications constitutionnelles unilatérales, le refus de la mise en œuvre effective de l’Accord politique global de 2006, prend fin. En effet, des marches préparatoires organisées par le Plus >

Haut de page