Lors de son voyage au Burkina-Faso, le 28 novembre 2017 et face à des étudiants présents dans l’amphithéâtre de l’université de Ouagadougou 1 – Professeur Joseph-Ki-Zerbo, le Président français Emmanuel Macron s’est dit, entre autres, « favorable à un changement du « nom » ou à un élargissement du « périmètre » du franc CFA 1 si les États africains le souhaitent 2 ». Nonobstant les critiques, la proposition de la France mérite respect 3.

Mais, nul n’est obligé de croire à ces affirmations surtout que cette monnaie, arrimée à l’Euro, mais garantit par les réserves africaines et contre-garantit Plus >