S’il est vrai que de nombreux Africains et Africaines estiment que « l’on ne mange pas la croissance économique 1 », ils doivent reconnaître que sans cette croissance, le bien-être auquel tous aspirent ne sera pas pour demain, ou à défaut uniquement pour les « nantis », souvent au pouvoir ou en cheville avec le pouvoir ou les entreprises multinationales internationales. Alors les dirigeants africains sont-ils capables d’entrainer, ce de manière pérenne, la croissance économique de l’Afrique vers les 7 % ? Les données statistiques au plan collectif ne plaident pas encore en ce sens. Alors, Plus >