Articles taggés Lansana Conté

Africa N°1

GUINEE : Passation de pouvoir exemplaire et COTE D’IVOIRE : La situation se cristallise

JDA du Mardi 21 Décembre 2010

GUINEE : Une passation de pouvoir exemplaire : Le général SEKOUBA quitte le pouvoir avec tous les honneurs, de son pays, de l’Afrique et du monde entier et le président élu ALPHA CONDE est investi ce jour CHEF DE L’ETAT ! Quel modèle ! COTE D’IVOIRE : La situation se cristallise : quelle sortie de la crise peut-on envisager ? Que peuvent faire les forces internationales en Côte d’Ivoire ? Environ 10 000 casques bleus, policiers et civils de l’opération des Nations unies pour la Côte d’Ivoire (Onuci) sont présents sur le sol ivoirien. En ajoutant les 900 Plus >

Répression sanglante en Guinée

PAS D’ELECTIONS EN GUINEE EN 2010 : Un Gouvernement de transition sans les hommes en treillis ?

Lors des changements de pouvoir non préparés, les autocrates africains semblent avoir opté pour le « après-moi, le déluge ». Les militaires qui prennent le pouvoir en Afrique, avec l’exception notable de Jerry Rawlings au Ghana ou Amani Toumani Touré au Mali pour ne citer qu’eux, affirmaient qu’ils ne sont là que pour « redresser la situation » et n’avaient « pas l’intention de se présenter aux élections ». Le Togo entre 1967 et 2005 a brillé avec de telles affirmations[1]. La population qui croit naïvement que le futur sera mieux que le passé, en accepte les termes malgré elle, puisque tout Plus >

Guinée : renégocier les contrats Mais pour le compte de qui ?

Après une longue maladie (leucémie et diabète), le chef d’Etat guinéen, Lansana Conté s’en est allé le 22 décembre 2008 à 74 ans. Il avait à plusieurs reprises indiqué que la question de la transition n’était pas à l’ordre du jour de son vivant. Une dictature africaine vient de se terminer. Avec le Capitaine Camara, nouveau Président autoproclamé, une autre est-elle en émergence ?

(suite…)

Kenya ou la démocratie palliative en Afrique ?

L’Afrique malade de ses élites dirigeantes

Le Kenya est en train d’expérimenter une nouvelle forme de médiation confiée par l’Union africaine à l’ancien secrétaire général de l’ONU. Le refus par le président “déclaré” du Kenya d’accepter le ghanéen Kofi Annan comme médiateur pose problème. Faut-il parler d’un échec ou d’une mission impossible de l’actuel président en exercice de l’Union africaine John Kufuor ? Que faire lorsque le président kenyan Kibaki nomme un gouvernement incomplet de 17 membres alors que sous la pression discrète de l’Union européenne, il finit par accepter de recevoir Plus >

Haut de page