Articles taggés Paul Biya

oil-stick-brut-dollar-petrole

HAUSSE DU DOLLAR, BAISSE DES RECETTES PÉTROLIERES EN AFRIQUE : Réajustement sans stratégie en 2015

La croissance économique annuelle moyenne de l’Afrique, de l’ordre de 5,3 % entre 2004 et 2014, ne peut que faire rêver l’Union européenne avec moins de 1 % sur la même période. Mais la croissance économique africaine n’est pas inclusive et ne s’accompagne pas de création d’entreprises et d’emplois décents. Tout ceci génère de graves inégalités que les Gouvernants africains semblent considérer comme priorité seconde alors que la population va doubler d’ici 2050 pour atteindre les 2 milliards d’Africains dans le monde.

Avec la priorité donnée à la paix et à la sécurité du fait du terrorisme et Plus >

Barack Obama

OBAMA PREPARE L’APRES-OBAMA : Organiser le « business » d’égal à égal à Washington

Après le volet public du sommet Etats-Unis/Afrique, à Washington et le Forum des affaires pour le volet privé (4-6 août 2014), Barack Obama a annoncé 33 milliards de dollars d’engagements américains en Afrique. Le Président est confiant en l’avenir de la coopération entre les Etats-Unis et l’Afrique et mise sur la nouvelle génération d’entrepreneurs africains. Il rend un service aux populations africaines en refusant de parler individuellement à chacun des chefs d’Etat, leur rappelant leur incapacité à s’unir pour peser sur les affaires du monde 1. Mais c’est bien la crédibilité et Plus >

Interdépendance africaine ?

Cameroun : refuser de céder 10 000 hectares à des agriculteurs chinois, c’est un an de prison

Questions sur l’actualité du 15 Mars 2012

Le Cameroun a choisi de soutenir l’arrivée des populations et entreprises chinoises au Cameroun. C’est tout à son avantage. Mais lorsque les terres vendues ou transmises aux entités chinoises ou aux agriculteurs chinois appartiennent à un Camerounais qui ne dispose parfois pas de titre foncier, c’est le choc.

L’Etat camerounais, pour des raisons qui lui sont propres choisit de défendre les textes écrits au mépris des droits coutumiers, ce qui fait que de nombreux agriculteurs camerounais de nombreux « expulsés » qui s’ignorent. A Akak un village Plus >

Interdépendance africaine ?

Cameroun : trafic de bébés et silence coupable

Questions sur l’actualité du 17 Février 2012

Le Cameroun participe activement à la lutte contre le trafic transnational des enfants dans la sous-région d’Afrique Centrale. Pourtant, c’est bien au Cameroun que des histoires invraisemblables se passent. Des centres hospitaliers ayant pignon sur rue se mettent à verser dans le trafic d’organes des enfants.

C’est à Yaoundé en pleine capitale politique du Cameroun qu’un responsable de l’hôpital Gynéco-obstétrique de Ngoussou a été accusé de trafic d’enfants et d’organes. Rappelons que le trafic d’organes est l’exercice illégal du commerce Plus >

TOGO : ALIGNEMENT A L’ONU, RECUSATION DE LA CEDEAO

ANALYSE DU 5 NOVEMBRE 2011

Elus le 21 octobre 2011 par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies, le Togo et le Maroc, à côté de l’Azerbaïdjan, le Guatemala et le Pakistan, sont devenus membres non-permanents du Conseil de Sécurité des Nations-Unies pour le biennum 2012-2013. Le Togo s’est auto-félicité. Mais peut-on se féliciter de ne pas avoir de rôle véritable puisqu’il est difficile, voire impossible au Conseil de Sécurité, pour le Togo de ne pas voter comme la France et/ou de voter contre les Etats-Unis ? Alors, comment les dirigeants togolais réussissent-ils à organiser Plus >

TOGO : LA DICTATURE DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

ANALYSE DU 26 OCTOBRE 2011

Alors que la Tunisie surprend les pays Occidentaux et la France en particulier par la crédibilité du déroulement des élections, le choix de rejeter les comptages électroniques sources de fraudes, c’est la vérité des urnes qui triomphe. A force de refuser de soutenir les démocrates indépendants dans les pays, les pays occidentaux se réveillent avec des populations qui préfèrent faire confiance à ceux qui sont « indépendants » des cultures occidentales devenues des cultures « impériales » sans d’ailleurs trouver des solutions à la pauvreté tout en renforçant les Plus >

Marcel Ceccaldi

Me Marcel Ceccaldi : Le Fonds monétaire africain est le tombeau de Kadhafi

A côté de ses autres collègues, tel Jacques Vergès, Marcel Ceccaldi est aussi au barreau de Paris l’un des avocats dont la réputation est devenue mondiale. Issu d’une célèbre famille corse dont certains ont été membres du gouvernement en France, il a choisi lui le barreau qu’il assume avec bonheur. Naturellement éloquent sur fond d’un quinquagénaire débonnaire et charmeur, Marcel Ceccaldi parle de tout avec une aisance qui laisse pantois son premier auditeur.

Défendre en même temps Daddis Camara de Guinée, Laurent Gbagbo de Côte d’Ivoire ou Mouammar Kadhafi de Libye, cela n’est pas donné à Plus >

Interdépendance africaine ?

Cameroun et Biya 6 : Le mandat de trop ?

Questions sur l’actualité du 10 octobre 2011

Le mouvement des indignés en Afrique touche aussi quelques artistes engagés. Tiken Jah Fakoly dans sa chanson intitulée « Quitte Le Pouvoir » rappelle aux Présidents africains que s’ils aiment leurs peuples, ils doivent quitter le pouvoir.  « Le mandat de plus, cest le mandat de trop… Voici la porte, sors dans le calme ! Pas de balles, pas de sang ! Sors dans le calme ».

L’ex-Président tunisien Ben Ali a refusé de quitter le pouvoir. Trois mois après son élection avec 80 % des suffrages, il a été chassé par le Peuple tunisien en février 2011.

Le Plus >

Africa N°1

JDA du Mardi 17 Mai 2011

CAMEROUN : Présidentielle d’octobre 2011 : Paul BIYA, candidat à sa succession après 29 ans de pouvoir, ne veut pas connaître le sort de Laurent GBAGBO et retire des prérogatives importantes à la CENI camerounaise, l’ELECAM ! Sans indépendance, à quoi servirait une commission électorale ?

- Pourquoi le Président Paul BIYA enlève-t-il à ELECAM (Commission électorale du Cameroun) la prérogative de proclamer les résultats provisoires de l’élection présidentielle pour confier cette tâche à la Cour Constitutionnelle ? Est-ce une tactique pensée pour ne pas tomber dans le schéma qui provoqué la Plus >

beac

ENCORE UN SCANDALE A LA BEAC : Personne ne porte plainte !

Dr. Yves Ekoué Amaïzo, Directeur du groupe de réflexion, d’action et d’influence “Afrology”

Question d’actualité sur la Radio Africa numéro 1 : www.africa1.com

16 septembre 2009, 13h45 par Eugénie Diecky, « Le journal des auditeurs »

C’est avec beaucoup de réactions de déshonneur que de nombreux Africains, ceux d’Afrique centrale en particulier, ont appris le scandale[1] des malversations et du défaut du contrôle décisionnel au niveau de certaines agences de la Banque centrale des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) révélés par Jeune Afrique[2]. Déjà que les conséquences de la crise financière Plus >

Haut de page