Articles taggés UNIDO

DAVID CAMERON EN AFRIQUE DU SUD ET AU NIGERIA

DAVID CAMERON EN AFRIQUE DU SUD ET AU NIGERIA : Commerce d’abord, aide peut-être !

Les chefs d’Etat africains ainsi que la Banque africaine de Développement ont toujours appelé  à une intégration régionale approfondie. Le Président Jacob Zuma d’Afrique du Sud est un inconditionnel de l’intégration régionale, ceci dans le cadre d’un soutien à la renaissance africaine.  Avec la nouvelle participation de l’Afrique du sud au groupe des pays émergents (BRICS), il faut croire que la Grande Bretagne doit revoir son approche stratégique avec le géant économique du Plus >

CoDA-2009-en

Africa’s Alternative Response to the Global Financial Crisis

COALITION FOR DIALOGUE ON AFRICA (CoDA) 2009

Discussion Note

Dr. Yves Ekoué AMAÏZO, Expert on Financial Architecture

Prepared for CoDA Conference, Tunis, 28 November 2009

One of the four-fold priorities of CoDA : “Africa’s Response to the Global Financial crisis”

ABSTRACT

The Coalition for Dialogue on Africa (CoDA) offers an alternative perspective on the responses to the consequences of the 2008 financial crisis in Africa. The paradigm of economic and financial dependency can no longer adequately explain the complexity of a systemic crisis facing African Nations. The under-mentioned Plus >

CoDA-2009-fr

Crise financière mondiale : des réponses alternatives de l’Afrique – (CoDA 2009)

LA COALITION POUR LE DIALOGUE SUR L’AFRIQUE (CoDA) 2009

Aide-Mémoire / Note de discussion

Dr. Yves Ekoué AMAÏZO

Expert en architecture financière

Préparée pour la Conférence CoDA, Tunis, 28 Novembre 2009

L’une des quatre priorités de CoDA « Réponses africaines à la crise financière mondiale »

RESUME *

La Coalition pour le Dialogue sur l’Afrique (CoDA) propose une lecture alternative des réponses à apporter aux conséquences en Afrique de la crise financière de 2008. Le paradigme de dépendance économique et financière ne suffit plus pour expliquer la complexité d’une crise systémique Plus >

M-A-I

Is ACP economic sovereignty just “virtual reality”?

The OECD-led proposal for a Multilateral Agreement on Investment (MAI) has run into difficulties because of disagreements among some of the key negotiating parties. The author of this article, who is responsible for special programmes at the Vienna-based United Nations Industrial Development Organisation (UNIDO), offers a sharp critique of the proposals (in their present form) from a developing country perspective.

The issue is apparently cut and dried: free movement of goods and services in world trade, and free movement of capital, have helped sustain global economic growth. In developing Plus >

M-A-I

La mort virtuelle de la souveraineté des économies ACP?

La proposition faite par l’OCDE d’instaurer un Accord multilatéral sur l’investissement (AMI) n’est pas sans lever des boucliers au sein de certaines parties – majeures – de la négociation. L’auteur de cet article, responsable de programmes spéciaux à l’UNIDO (Organisation des Nations unies pour le développement industriel, Vienne), analyse cette proposition (dans sa version actuelle) dans une perspective pays en développement. Et ne mâche pas ses mots.

Il n’y a en apparence plus de remise en cause du dogme libéral selon lequel la libre circulation des biens et services liés au commerce Plus >

ceriumlogo

Gouvernance pour le développement au 21e siècle de l’Afrique

vues d’Afrique et d’Amérique latine

Enjeux et défis de l’appropriation locale de la gouvernance

Colloque – recherche organisé les 2 et 3 décembre 2005 à Montréal par le Centre d’Etudes et de Recherches Internationales de l’Université de Montréal (CERIUM) avec la collaboration du : Centre d’Etudes sur le Droit International et la Mondialisation – UQAM,Groupe d’Etudes et de Recherche sur les Sociétés Africaines – Université Laval

Thème (3) : Régionalisation et gouvernance

Problématique du thème (3) :

Le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) – cette entreprise de Plus >

G8 2005 Gleneagles

After G8 Gleneagles Summit : The Rhetoric of Commitments for Africa

The G 8 Gleneagles Summit (7-8 July 2005 in Scotland) was preceded by an unprecedented worldwide hope that leaders of the G 8 rich countries will deliver more than hope. Expectations from the international civil society and from African populations were just too high. Cancellation of the reported $ US 218,4 millions[1] of the total debt stocks of sub-Saharan African countries did not occur even if according to the 2005 Development index, poverty reduction is not just about flows of money[2]. The Prime Minister Tony Blair summing-up the G 8 meeting said: “It isn’t all everyone wanted, but it Plus >

G8

Africans speak out ahead of G8, calling for “trade not aid”

The world media has been obsessively focused on the upcoming G8 conference at Gleneagles. But despite the lack of reporting of African opinion on the issue of poverty, Africans are helping themselves, as Deborah Gabriel reports.

By: DEBORAH GABRIEL

African voices absent from public debate on poverty

With the endless photo-opportunities and TV interviews we have had to endure of Tony Blair, George Bush and other world leaders pledging to “lift Africa out of poverty”, there has scarcely been an African face in sight.

To the unknowing world and those who absorb what is reported in the Plus >

Marshall plan for Africa

COMMISSION FOR AFRICA : Produce now, Pay later : Towards a real Marshall Plan for Africa

While attending the launching of the report of the Commission for Africa (CfA) titled “our common interest” in the impressive building of the British Museum in London on the 11th March 2005, I felt that something historical is taking place here with Tony Blair and Gordon Brown in the driving seats. One should be clear. The report is on Sub-Saharan Africa (SSA). North Africa is not eligible. The overall objective seems to favour more fairness in doing business with Africa. Unfortunately, too much importance has been given to Government representatives acting among themselves. Non-State actors Plus >

plan-Marshall-afrique

Un plan Marshall à crédit pour l’Afrique

A la différence de l’aide conditionnelle du plan Marshall américain pour l’Europe de l’après-guerre 39-45, il est de plus en plus question pour certains pays riches de proposer un plan Marshall à crédit pour l’Afrique. La surenchère en matière d’offres de financement après le Tsunami asiatique a peu de chance de se renouveler. Malgré la réticence des Etats-Unis, du Japon, voire de l’Allemagne, Tony Blair souhaite relever ce défi lors de sa présidence tournante du G8 et de l’Union européenne. La croissance économique est donc nécessaire, mais elle doit pouvoir être partagée pour permettre de Plus >

Haut de page